LE VAISSEAU D’ATTAQUE « CHONG MAI »

Le caractère Chong 衝 montre le caractère Xing (marcher, se déplacer, l’assault : notion de mouvement !) au sein duquel est intercalé un champ sur la Terre qui devient aride . On comprend ainsi son rôle : mettre en mouvement le Yin qui humidifie, si on peut dire, le corps entier de l’homme pour le nourrir ++. C’est un méridien du Yin par excellence. C’est pour cela qu’on l’appelle la « Mer du sang » (endroit réservoir), voire la « Mer des 12 autres méridiens ». Tout l’enjeu est de permettre au Yin (qui descend naturellement), de remonter.

On le traduit également par « Vaisseau pénétrant » : car il s’agit alors de permettre la pénétration dans l’homme de toute l’énergie Yin de la Terre.

La fonction de Chong Mai est de mélanger les influences énergétiques du ciel (Yang) et de la terre (Yin). Au cours de la croissance de l’embryon, il est chargé du développement des glandes surrénales et du cortex surrénal.

TRAJET

Ce vaisseau prend sa source dans la cavité pelvienne, émerge au périnée, suit le trajet du méridien Rein jusqu’au 21 R puis remonte sur l’abdomen jusqu’à la gorge et entoure la lèvre supérieure.

Le Chong Mai est comme « un arbre avec des racines, un tronc et des branches ».

Présent partout, il apporte une notion de globalité.

Il a un trajet complexe. À partir des Reins il présente une branche ascendante près de la colonne vertébrale après être descendu aux organes génitaux d’où part la branche antérieure montante. Celle-ci, après avoir emprunté le chemin du Vaisseau Conception, va par un double trajet, emprunter la voie du Rein et monter jusqu’à la bouche qu’il entoure circulairement.

Sa branche descendante part du 30 E vers la cuisse, le creux derrière le genou, il passe entre la chair et l’os du tibia vers le mollet, à partir duquel il va aller stimuler la plante du pied et le coup de pied vers le gros orteil. Ce mouvement descendant stimule la remontée des trois Yin (Reins, Rate et Foie).

ROLE

  • Le Chong Mai comme le Ren Mai et le Du Mai fait circuler le Qi Protecteur dans le thorax, l’abdomen et le dos.
  • Le Chong Mai comme le Ren Mai règle les cycles de 7 ans chez les femmes et de 8 ans chez les hommes. Ces cycles ne régissent pas seulement les cycles des changements liés à la physiologie et à la faculté de reproduction lors de la puberté, de la grossesse, de la maternité, de la ménopause, et de la vieillesse, mais aussi les réactions psychologiques liées à toutes ces modifications.
  • Le Chong Mai comme le Du Mai nourrit le coeur. Quand le coeur a suffisamment de sang, l’esprit est clair. Quand le sang est insuffisant, l’esprit est confus.
  • Le Chong Mai répand la force dans tout le corps. Il est responsable du développement des seins et de la lactation.
  • Sa chaleur va aux tendino musculaires. Il a un rôle essentiel de thermorégulation.
  • Il aide à renforcer son dynamisme grâce à une bonne alimentation puisqu’il est relié très intimement au méridien de l’Estomac qui véhicule l’énergie acquise et en tonifiant les Reins dont il emprunte le trajet énergétique. Lorsqu’une peur violente touche les Reins, il y a résonance ensuite au Chong Mai.

Ainsi Chong Mai, présente une très large répartition dans le corps. En profondeur il diffuse dans les moindres interstices et en surface il touche à tout le revêtement cutané.

  • Il tonifie le Qi du Rein, de la Rate et de Estomac.
  • Il tonifie le Sang de la Rate et du Cœur.
  • Il calme les émotions comme la peur liée au Rein, les soucis liés à la Rate, l’angoisse liée au Coeur.

CARACTERISTIQUES

L’une des pathologies les plus importantes de Chong Mai est le Qi rebelle qui circule dans la mauvaise direction, montant au lieu de descendre. Les sentiments d’anxiété émergeant de l’abdomen du patient et remontant dans sa poitrine sont particulièrement symptomatiques de ce déséquilibre.

  • Des douleurs abdominales, des coliques (troubles digestifs, manque d’appétit, distension abdominale, mauvaise assimilation de la nourriture),
  • des troubles gynécologiques (troubles menstruels…)
  • Stagnation du Sang du Coeur (palpitations, douleur et oppression de la poitrine).

Symptômes de plénitude :

douleur aiguë de l’abdomen,
 gêne respiratoire, oppression, bouche sèche, gorge nouée, difficultés pour 
avaler, boire, palpitations, ballonnements, saignements des gencives, constipation, douleurs abdominales, membres glacés, crampes.

Symptômes de vide :

hypersensibilité de la peau, démangeaison de peau partout sans explication, verrues, champignons, règles rares

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *